Parc naturel régional Périgord Limousin :

8 mars 2009

… sur tirage papier, tirage sur toile, tapis de souris, puzzle, T-shirt, sac en tissu…
JINGOO JINGOO JINGOO JINGOO JINGOO JINGOO JINGOO JINGOO

Dournazac - châtaignier en fleur

« Il ne faut jamais garder les deux pieds dans le même sabot ». Bien décidé à suivre cet haïku de nos campagnes hexagonales, je vous propose de me suivre sur un site internet ami ! Permettez-moi de vous expliquer la règle du jeu. Une série de photographies prises dans le Parc naturel régional Périgord-Limousin est déposée sur le site d’un laboratoire. En un clic, vous pouvez visualiser la galerie photo et commander des tirages et des objets.
Pourquoi me suis-je inscrit à ce service ? C’est très simple : Il me semble que cette prestation, assurée par des professionnels, rendra service à toutes les personnes qui souhaitent mettre en avant leur amour pour ce territoire et le montrer aux autres !

Brantôme - abbaye

Des photos dans un album,
Un poster dans une chambre d’hôte,
Un puzzle offert à un parent,
Un tapis de souris « orchidée » pour apaiser les accros du clavier,
Un T – Shirt ostentatoire pour montrer votre côté Vert et Régionaliste,
Un sac en tissu illustré d’une fleur de châtaigniers pour promener vos pots de miel…
ATTENTION… ces photos ne doivent pas être reproduites sur des documents de promotion ou d’information, ni sur des sites internet… Elles doivent décorer vos murs ou vous divertir. Au-delà, merci de me joindre… on peut toujours discuter, non ?

Le tour du Parc naturel régional Périgord – Limousin que je vous propose vous emmènera vers :
St-Mathieu - le château Rocher
Abjat
Bourdeilles
Brantôme
Châlus
Chéronnac – Peyrassoulas
Dournazac
Javerlhac
Jumilhac-le-Grand
Les Salles-Lavauguyon
Maisonnais-sur-Tardoire
Mareuil-sur-Belle et le Mareuillais
Marval
Miallet
Nontron
Rochechouart
… et plein de lieux symboliques du Parc…

Vous avez des doutes? Votre curiosité vous donne des envies ? Dans les deux cas… n’hésitez pas !
JINGOO vous attend. C’est simple comme bonjour ! Essayez JINGOO

Cheronnac - site de Peyrassoulas

sans oublier de lire et relire les lignes qui suivent, pour les étourdis !

 

Elargissons l'horizon !

9 février 2009

Luc Fauret

Il ne vous faudra pas longtemps pour constater qu’aujourd’hui je renoue avec une habitude un peu évanouie : l’invité. Cette fois l’invité n’est pas seulement quelqu’un pour qui j’ai de l’amitié (ou plus !) et que je considère comme talentueux. Ce fut, par le passé, le cas de Laureline Mattiussi et Nelly Vrânceanu et je ne renie en rien leur présence ici, bien au contraire ! Cette fois l’invité est un confrère.

Luc Fauret

D’un côté, Luc Fauret, appartient à cette catégorie où se côtoient l’amitié et le talent, sinon il ne serait pas là, dans mon chez moi virtuel ! D’un autre côté, il s’imbrique et s’implique directement dans l’activité que je développe depuis de longues années en Dordogne, Haute-Vienne et dans la synthèse des deux : le Parc Naturel Régional Périgord-Limousin. En effet Luc Fauret vient vous apporter un service que je n‘étais pas en mesure de satisfaire, et pour lequel jamais je n’ai tenté de prospecter. Il me semble donc intéressant de vous conduire sur les traces de ce photographe professionnel amoureux des produits de la terre, de délices gastronomiques, des atmosphères chaleureuses et des intérieurs authentiques. Comme vous comprenez sans mal, Luc est un photographe qui transformera votre chambre d’hôtes en studio photo et qui donnera à vos plats ou vos savoir-faire une identité visuelle forte. Mais Luc ne s’arrête pas là ! Il est en mesure de vous concocter des cartes de visite, des cartes postales, des affichettes… et toute une série de documents graphiques, réalisés soigneusement en respectant vos goûts et vos besoins.

Chambres d’hôtes, artisans, restaurateurs… ces lignes sont pour vous !

Luc Fauret
Certains d’entre-vous, ceux qui me suivent depuis l’ouverture du site ou qui me connaissent depuis longtemps, s‘étonnent peut-être de me voir faire l’article ! D’un confrère, en plus ! Qu’ils se rassurent, je ne change pas d‘état d’esprit, je reste globalement le même mais finalement cette complémentarité que je souhaite développer avec Luc Fauret est dans la droite ligne de ma mise à jour précédente : la mise en valeur de notre région, de notre parc et l’assistance professionnelle que je peux (que nous pouvons ! Pardon Luc !) apporter aux acteurs du tourisme: que vous soyez viticulteurs, producteurs de saveurs locales, restaurateurs ou hôteliers, propriétaires d’une chambre d’hôtes, patrons d’une PME ou artisans… vous avez sans aucun doute besoin de documents de travail et de communication soignés et personnalisés afin de vous démarquer de vos concurrents, même s’ils sont des amis !

Venez donc constater par vous même, en vous promenant sur les galeries photographiques de Luc , de la qualité de son offre et de l’aspect raisonnable du coût de ses prestations.

Bonne balade sur nos sites… sans oublier celui de Nelly Vrânceanu, qui elle aussi contribue à l’image de notre région. Des mots, des photographies, des peintures… BIENVENUE !

 

2009, une histoire de prophète et de Parc Naturel Régional Périgord-Limousin

18 janvier 2009

image 01

Janvier est déjà bien entamé, il est temps de commencer à concrétiser les bonnes résolutions du nouvel an. Elles ne manquent pas… Phosphorer et trouver des idées de reportages, poursuivre les projets de livres régionaux en cours, reprendre le fil de mes découvertes au-delà de l’Autriche et de Gibraltar, relancer un travail bien excitant qui végète depuis trop longtemps sur des étagères et dans des disques durs… bref le programme risque d‘être chargé si tout se goupille bien !

Tout cela est bien beau MAIS la première résolution que je souhaiterais tenir est celle qui consiste à mettre à mal l’expression « nul n’est prophète en son pays ». Rassurez-vous, je ne tiens pas à endosser l’uniforme du prophète au sens propre du mot, mais simplement à m’impliquer professionnellement davantage dans la vie de ma région et notamment du périmètre du Parc Naturel Régional Périgord-Limousin. Il m’apparaît parfois étrange de constater que je suis incapable d’obtenir la confiance des décideurs de ma région alors que d’autres me demandent de parcourir des centaines, voire des milliers, de kilomètres pour effectuer des tâches identiques à celles que j’aurais pu remplir ici ! Je m’interroge…

Mise en valeur de notre patrimoine

Je comprends bien, comme tout le monde, que l‘économie n’est pas au beau fixe mais notre région n’a pas d’autres choix que d’imaginer un avenir tourné vers le tourisme culturel et le tourisme vert. Le territoire du PNR Périgord-Limousin n’est pas destiné à s’industrialiser à outrance ni à se peupler comme la Côte d’Azur. Ses paysages variés et enchanteurs, le savoir-faire de ses artisans et artistes et le développement d’une agriculture propre à taille humaine lui assurent de belles perspectives à condition que cette richesse naturelle et humaine soit délicatement mise en valeur…

Je vous invite à parcourir quelques pages régionales de ce site.
Parc Naturel Régional Périgord-Limousin
le Périgord
le Limousin
Peut-être vous laisserez-vous convaincre de mon aptitude à participer à cette mise en valeur, tant avec les mots qu’avec la photographie. Piochez dans ma photothèque, commandez-moi des reportages… discutons de vos projets et de vos besoins… établissons des cahiers des charges et des devis… en deux mots « travaillons ensemble» !
Quand je dis “piochez dans…”, je ne dis pas “volez dans…”. Simple précision à destination de ceux que je vois venir sur mes pages, grâce à mon logiciel de statistiques, pour capturer des photos sans me le dire… oui, oui, il y en a ! Je les vois…

Je suis à votre écoute.
Voilà une bonne résolution pour 2009 !

 

Facétieuse vignette !

28 novembre 2008

image 01

Les vignettes que mon « maître du web » préféré, François Pradignac, m’a concoctées sont carrées. Or le format de mon « 365 jours en Périgord » est rectangulaire, ainsi en a décidé mon éditeur non moins préféré ! Résultat de cette insignifiante histoire de géométrie, la couverture du livre ne rentre pas dans la vignette ornant la rubrique que vous êtes gentiment en train de lire. Je vous rassure donc… il faut bien lire “365 et Périgord” et non “5 jours en Périg” ! Cette facétie étant justifiée, permettez-moi de vous donner quelques nouvelles de la chose ! Elle se porte bien. Depuis environ 6 semaines le livre s‘étale de librairies en maisons de presse, de centres commerciaux en sites de vente en ligne. Les moteurs de recherche relayent abondamment son existence et j’ose espérer que le Père Noël va se jeter comme un adolescent le fait sur un Harry Potter nouveau !
Je voudrais avoir un petit mot pour l’ensemble de la presse de chez moi et d’un peu plus loin qui l’a accueilli avec beaucoup d’intérêt et souvent des mots que je n’aurais jamais osé utiliser tout seul. Journalistes et animateurs de radios, télévisions et journaux ont bien voulu me donner la parole et feuilleter avec moi les 700 pages de ma vision du Périgord. Merci à toutes et tous !
Pour celles et ceux qui habitent loin de la Dordogne, de l’Aquitaine, du Limousin ou du Poitou-Charente, qu’ils n’oublient pas qu’il se commande partout. Chez les libraires comme sur les sites internet dédiés à la culture.
Je vous souhaite une bonne balade… quand le Père Noël sera passé chez vous, n’oubliez pas de le relâcher il doit en livrer dans d’autres cheminées !

Pour prendre un bol d’air pur en Camargue gardoise ou dans les villages perchés des Alpes-Maritimes… un clic suffit !
Et pour un long, un très long, retour sur Istanbul, retrouvez mon carnet de notes sur SALMIGONDIS

 

365 jours en Périgord

16 octobre 2008

Depuis quelques mois je m‘étais fait discret et mes messages de mise à jour n’avaient pas inondé vos boites à lettres. Il est temps de lever le voile sur cette disparition qui vous a sans doute attristée ! Pour cela, vous n’avez qu’une solution : vous rendre dans une librairie de la région et demander à voir un livre intitulé : 365 jours en Périgord.
Que dire de plus ? Ce livre, lourd sur la balance, mais j’espère léger à feuilleter et à parcourir, est le premier né de ma collaboration avec GESTE EDITIONS. D’autres suivront mais ne soyons pas trop gourmands, celui là est bel et bien là, à la disposition de toutes et tous. Pour celles et ceux qui connaîtraient l‘échec en se rendant chez leur libraire préféré, qu’ils et elles se rassurent, en tapant « 365 Périgord Galy » sur un moteur de recherche, ils ou elles pourront le commander sans plus attendre !
Allez, soyons sérieux, quand vous l’aurez vu, touché, senti et goûté… envoyez-moi un message et lâchez-vous ! Vos impressions seront les bienvenues !
Quant au site que vous êtes en train de regarder, il a été enrichi de quelques photos de truffes , de cirque et de la région Limousin . Allez-vous promener depuis votre fauteuil en manipulant votre souris… avant de courir à la librairie la plus proche de votre domicile ! Et n’oubliez pas, ce livre n’est que le premier… affaire à suivre !

 

De la Gagaouzie à Limoges !

17 mai 2008

2007 avait été périgourdin… 2008 sera limousin et un brin périgourdin. Voilà qui explique les deux nouveaux PORTFOLIO que je vous laisse découvrir. Ils sont encore balbutiants mais ne demandent qu‘à évoluer et s’enrichir. Côté REPORTAGE , ça sent l‘éclectisme à plein nez : Un petit tour dans les Landes sur les vaguelettes du Courant d’Huchet cher à l‘écrivain italien Gabriele d’Annunzio. Changement de décor pour une rencontre avec les militaires de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris (BSPP). Quelques instants de vie quotidienne avec ceux qui ont une vie extraordinaire chargée d’Histoire. Enfin, petit retour en arrière avec un sujet réalisé lors de mon séjour en Moldavie. Quand je dis Moldavie, je devrais dire en République Autonome de Gagaouzie ! Vous reconnaîtrez certaines photos issues du PORTFOLIO moldave , mais la nouveauté est le texte qui vous donnera quelques clefs pour comprendre qui sont ces attachants et singuliers Gagaouzes !
Sans tomber dans l’auto-promo indécente ou la béatitude la plus candide, je voudrais remercier Romain Naudin et GESTE EDITIONS avec qui il est en train de se passer de biens belles « choses ». Des « choses » qui me font courir aux quatre coins de la Haute-Vienne, du Limousin, du Parc Régional Périgord Limousin et de la Dordogne. Un peu de patience… tout cela se retrouvera bientôt, un jour, sur les présentoirs des librairies régionales. Cela va venir… pour le moment, ça bosse dur !
Je ne saurais trop vous conseiller de continuer à fréquenter les pages de Nelly Vranceanu qui a maintenant son propre site et celles de la GALERIE Le 5 à Ribérac en Dordogne qui a choisi de l’exposer en permanence. Le site de Nelly, tout nouveau tout beau a été, BIEN SUR, conçu et réalisé par François Pradignac dont je ne peux que saluer l’ensemble de l’oeuvre !

… deux petites réflexions :
A l’attention et à l’intention de ceux qui arrivent par l’intermédiaire de “Google image” ou d’autres moteurs du même type et qui aspirent sans hésiter des photos de Course Landaise, de Cracovie, du cimetière joyeux roumain ou de Sainte Sophie à Istanbul, et d’autres, n’oubliez pas que ces photos sont à moi ! Recevoir un court message, une petite pensée ou une minuscule autorisation serait un GRAND plaisir ! Qu’en pensez-vous ? Que j’exagère, sans doute ?
A l’attention et à l’intention de ceux, très nombreux et de tous pays si j’en crois mes statistiques, qui cherchent des photos “d’hommes dans les vestiaires”, je voudrais leur demander pardon de ne pas pouvoir satisfaire leur recherche. Je pense, en effet, que ma modeste photo de mollets d‘écarteur landais ne correspond pas totalement à leurs espérances les plus précises… Mais diantre, que vous êtes nombreux !

Avant de vous quitter et de vous laisser papillonner au milieu de toutes ces propositions, je voudrais envoyer toutes mes pensées à mes voyageurs « made in USA ». Caroline, Alain et Jacques : Que vous soyez à l’oeuvre pour la grandeur de la France et de la Francophonie à New York ou que vous frissonniez cheveux aux vents et Leica ou crayons entre les doigts sur la mythique 66… Bonne route à vous 3 et profitez en ! Grosse pensée aussi pour Chantal ! Voilà, j’ai fini d‘étaler mes messages personnels…
Bonne balade à toutes et tous… n’hésitez pas à me solliciter ! Entre deux balades photographiques dans les Monts d’Ambazac ou dans le parc Régional Périgord Limousin, je vous répondrai…

 

La bonne résolution 2008, mes photographies sont à vendre !

13 janvier 2008

Bien sûr, ce titre est provocateur. Heureusement, pour moi, je vends mes photos et mes textes depuis longtemps. Spotlight Verlag, Hachette, Michelin, Geste Editions, des Comités du Tourisme, des Offices de Tourisme français ou étrangers, des agences de voyage, des associations me font confiance… et je profite d‘être le patron, ici, pour les remercier vivement. Très vivement !
La bonne résolution est donc de rendre mes photos accessibles à (presque) tous !
Pour une fois, je vais essayer de faire une mise à jour, sans trop de blabla et de superflu. Je vais essayer…
L’idée est proposer des formules simples permettant l’acquisition des photos contenues dans le site, ou non.

1 – Vous êtes une personne privée

vous désirez recevoir un tirage 30 × 45 cm d’une (ou plusieurs) photographie contenue dans PORTFOLIO OU REPORTAGE.
COMMENT FAIRE ?
Vous m’envoyez, par mail, le nom du PORTFOLIO ou du REPORTAGE et la légende de la photo.
Vous m’envoyez, par courrier postal, un chèque de 40 €, par photo.
Vous recevrez le tirage dans un délai de 2 à 4 semaines.

2 – Vous êtes un service communication, un organisateur de festival, un acteur de la vie économique, culturel ou touristique de votre ville, région ou pays

Vous désirez utiliser une (ou plusieurs) photo contenue dans PORTFOLIO ou REPORTAGE. L’utilisation autorisée est : site internet, plaquette publicitaire, communication interne. Utilisation exclue : PRESSE.
Les photos présentées sur le site sont, dans la majeure partie des cas, un choix restreint en comparaison du « stock » d’images que je parviens à mettre en ligne. Je peux donc vous envoyez par mail ou par CD, des fichiers plus complets pour que vous puissiez affiner votre choix.
COMMENT FAIRE ?
Vous pouvez me contacter, par mail ou téléphone, afin de mettre en place notre « échange ».
Vous pouvez prévoir un budget de 60 € par photo.

Pour une utilisation, autre que celles décrites ci-dessus, contactez-moi… parlons-en !

PHOTOS numériques à acheter et à utiliser :

MOTS-CLEF
Alsace – Colmar / Arcachon et secteur / Baie de Morlaix / Côte basque – Biarritz / Festival BD Angoulême / Cafés de Paris / Canal du Midi / Corbières / Courant d’Huchet – Landes / DORDOGNE / Fêtes de Bayonne / Finistère côtier / GARD ( Uzès, Nîmes, Pont du Gard)/ ISTANBUL / des jardins en France / le Louvre / L’viv – Ukraine / MALI – fleuve Niger, de Ségou à Tombouctou / Moissac / MOLDAVIE / Nice Carnaval et région 06 olive, mimosa, violette… / Montmartre / Pau, ville et Carnaval / PNR Périgord – Limousin / POLOGNE / ROUMANIE – Maramures, Bucovina, divers / la Route Napoléon / Toulouse / Transhumance des abeilles sur les lavandes / Vallée du Tarn / Vercors / Voie Régordane entre Méditerranée et Massif Central …

Voilà, pour une fois, pas trop de blabla…
Contactez-moi et je vous emmène sur les bords de la Dordogne, du Bosphore, du Niger, de la Baltique ou du Prut…
et passez une année 2008 pleine de réveils joyeux et de nuits étoilées !
… en 2008, Nelly vous guide sur les chemins de son univers…

 

... se ramassent à la pelle

24 octobre 2007

Novembre arrive à grands pas, les feuilles mortes vont bientôt se ramasser à la pelle et pour ne pas avoir de regrets il faut profiter des dernières lumières d’avant l’hiver ! Direction le Canal du Midi et ses platanes jaunissants, son chemin de halage et ses péniches menées par des marins d’eau douce… Seuil de Naurouze, Carcassonne, Béziers, l’étang de Thau, tout cela entremêlé d’histoire religieuse, de viticulteurs en colère et de Cathares découpés à l’épée ! D’autres lumières sous d’autres cieux, celles du Plateau de Valensole et des lavandes de la fin juin. Des lavandes, dans une mise à jour automnale, cela peut sembler bizarroïde mais j’avais gardé ce parfum pour les temps difficiles ! Et là, je vous sert le tout… les abeilles qui se promènent en camion comme des reines, les lavandes, le miel, les douces lumières du matin… Ce n’est pas la première fois que je vous conduis sur le chemin des apiculteurs transhumants mais que voulez-vous… je les aime et ils m’aiment ! Alors, sans rechigner je quitte mon Périgord pour aller chiner quelques images en Provence. Et sans rire… le miel de lavande vaut bien le détour !
Ensuite, quand vous aurez savouré le miel et la douce quiétude du Canal du Midi, je vous convie à découvrir ma nouvelle invitée : Nelly Vrânceanu . Elle accompagne Laureline Mattiussi dans les PORTFOLIOS invités. Rien, vous ne saurez rien de plus… allez-y, c’est tout ! Vous ne le regretterez pas, promis !
Quant au futur il sera un brin parisien et sans doute un zeste périgourdin et limousin en novembre. Les feuilles jaunes vont se ramasser à la pelle, ce serait dommage de ne pas profiter des belles forêts de châtaigniers pour remplir quelques cartes numériques. Non ? Et puis, j’oubliais, en ce moment un sujet occupe « l’espace de mon cerveau disponible » comme on dit chez Bouygues Télévision : les OGM. Ça me travaille cette histoire là, Grenelle ou pas Grenelle, ça me travaille… on se revoit dans quelques semaines pour en reparler, OK ? Bonne route à vous…
Encore un “truc”... vous avez vu la nouvelle page d’accueil. Oui, alors vous connaissez déjà un peu Nelly Vrânceanu ... allez – y je vous dis, chez elle aussi les feuilles se ramassent à la pelle… et pas les regrets !

 

STOP à l'accumulation ! VIVE Survol Imagi !

1 octobre 2007

J’accumule, j’accumule… et je me rends bien compte que seuls les plus mordus prennent le temps de lire les ACTUALITéS, regarder les REPORTAGES et les PORTFOLIOS ou de supporter mes copinages du SALMIGONDIS.
Donc… aujourd’hui, j’ai pitié de vous, chères lectrices et chers lecteurs… je vous ai concocté un résumé. Comme les lycéens qui passent le Bac, vous pouvez bachoter en jetant un oeil de synthèse à mes photographies. Rendez-vous dans PORTFOLIO pour y découvrir en deux clics et trois mouvements les lieux, les lumières et les gens que j’ai eu le bonheur de rencontrer ces dernières années… aux quatre coins de la France, en Pologne, Roumanie, Ukraine, Russie, Turquie, Moldavie, Mali, Slovaquie…
En picorant ainsi quelques miettes de mes reportages passés, je tente de vous donner l’envie d’en savoir plus. Pas folle la guêpe ! Alors, surtout, n’hésitez pas… baladez-vous plus avant dans mes pages ! Que tous ceux qui naviguent professionnellement dans les milieux du voyage, du tourisme, de la culture, de la francophonie, de la presse ou de l’édition soient assurés que je répondrais à leurs propositions, leurs interrogations et pourquoi pas leurs désirs ! Quant aux autres… BIENVENUE, et qui sait, nous avons peut-être des « choses » à nous dire.
Au fait, j’ai une demande à formuler. Comme, c’est moi qui décide de tout, ici, je formule. Vous imaginez bien que je regarde avec attention les statistiques qui m’indiquent le nombre et la provenance (peu détaillée) de mes visiteurs, mais les dites statistiques ne m’indiquent pas le taux de satisfaction et surtout votre impression générale. Alors je formule ma demande : N’HéSITEZ pas à m’écrire, me questionner, me sourire ou me faire une grimace. Échangeons que diable ! C’est la base de tout, non ! Refusons de nous enfermer sur nous-même comme l’air du temps semble nous y inviter. Merci à vous de venir prendre l’air avec moi ! Et merci d’apprécier mes accumulations !
Et si vous souhaitez prendre des nouvelles de Laureline et de Laureline 2… foncez dans SALMIGONDIS . Elles le méritent !

 

Été périgourdin et pluvieux...

22 août 2007

Je ne vous apprends rien, le printemps et l’été ont été pourris. Sauf pour les bataillons de grenouilles qui croassent à qui mieux mieux dans nos mares verdâtres et pour une attachée de presse que je m’oblige à ne pas nommer ici, et qui sous prétexte d’être payée pour vanter les qualités de son produit me soutint, il y a quelques semaines, que le printemps et l’été avaient été « trèèès bô ». Bref…
Été pourri et pourtant actif. Je me suis faufilé entre les gouttes, les nuages gris, le vent et le brouillard pour bénéficier au mieux des rares matinées ou soirées de lumièreS. Objectif… la Dordogne sous toutes les coutures… Depuis le mois de mai, à part de toutes petites infidélités, comme celles décrites dans la mise à jour de juin, je me suis plongé dans mon département comme jamais je ne l’avais fait. Histoire de vérifier que la Dordogne est vraiment riche de lumières, de couleurs et de sujets. Je profite d’être le “patron” ici, pour remercier tous les gens qui m’ont facilité la tâche pendant cette campagne photographique à la ville et à la campagne ! Merci aux “officiels” et aux “anonymes”. Quant à ceux qui n’ont pas trouvé d’intérêt à me rencontrer ou à m’ouvrir leurs portes, j’espère qu’ils le regretteront ! Non… je plaisante. Quoi que…! En vrac… et de façon non exhaustive : merci à Martine Balout de l’OT de Périgueux, monsieur Palem et toute l’équipe de la SOCRA, les rameurs bergeracois, JC Gauthier et plein plein de gens élus ou fonctionnaires de la Mairie de Bergerac et de la Communauté de Communes de Bergerac, le CIVRB, Patricia Dubois aux Ateliers SNCF de Périgueux, Nancy Nin à la CCI de Périgueux, à “l’Usine du Timbre” de Boulazac, Angelina Vinciguerra d’ALTADIS, madame Cherrier du Musée du Trompe-l’Oeil… et bien d’autres !
Et merci aussi aux amis qui m’ont payé des verres de thé ou prêté un lit quand la pluie était trop PENIBLE ! Alain, Chantal, Nathalie, Mark, Nora, Olivier et ses magnifiques charcuteries. Tiens, puisque j’en suis au copinage. Si vous passez par Sarlat, allez manger “chez le GAULOIS”, au 1 rue Tourny, à côté de l’Office de Tourisme. Si, si, je vous assure…
Vous trouverez un avant-goût de mes balades périgourdines dans le PORTFOLIO et vous verrez tout cela au printemps prochain quand mon éditeur aura rassemblé tous les mots et toutes les photographies pour publier 4 livres périgourdins. L’aventure est en marche… presque finie pour moi. A vous de jouer, mesdames et messieurs les auteurs et mesdames et messieurs les graphistes ! Moi, je n’ai plus que des compléments et des « petits trucs » à aller chercher…

Que dire d’autre…
Que le Guide Hachette Evasion consacré à la Pologne (Varsovie, Cracovie, Gdansk) est sur les étagères de librairies depuis cet été et qu’une petite cinquantaine de photographies viennent de mon sac à provisions polonaises. Merci à Luc Decoudin et Marie Caroline Dufayet !
Que je repars faire un petit tour à Cracovie début septembre.
Que le retour en Moldavie se prépare pour l’automne, et qu’en attendant je lis la poésie d’Eminescu.
Que je me prépare à réapprovisionner ECOUTE ... des sujets sur un village gaulois et le Canal du Midi mijotent à feu doux.

Ha si… j’oubliais… allez faire un tour dans une nouvelle petite rubrique. PORTFOLIO présente depuis peu une invitée. Les plus attentifs la connaissent déjà. Laureline Mattiussi et ses coups de crayons, ses coups de peintures et ses gentils coups de griffes vous y attendent. Des projets collectifs… moldaves ou provençaux sont à l’étude. Laureline fait partie de l’un d’eux. BIENVENUE aux visiteurs apiculteurs ou sympathisants des alentours d’Aix-en-Provence, Digne ou Toulon qui viennent voir de plus près ce que nous fabriquons… Laureline Mattiussi, François Pradignac et moi.

Si le temps gris persiste et si vous refusez obstinément de mettre le nez dehors, sachez que je suis ravi de vous accueillir ici. Feuilletez mes pages, voyagez avec moi… et sollicitez moi ! Bon mois de septembre à toutes et tous !